Le Jeûne

Qu’est ce que le Jeûne?

Du latin, Jejunus signifie « qui n’a rien mangé ».

Le Jeûne est une privation volontaire ou non d’aliments accompagné ou pas de privation de boissons.

C’est une pratique ancienne qui redevient d’actualité quant aux bénéfices observés sur la santé. Et tant mieux que l’on en reparle!

Cette pratique vous l’aurez compris, consiste à mettre au repos son corps, son fonctionnement physiologique et son mental en vivant ces jours (ou ces heures) sur ses propres réserves.

Autrefois, le jeûne était une adaptation face à la vie qui se modelait par l’histoire de l’évolution.

Notre patrimoine génétique supporte mieux le jeûne que l’excès.

Hippocrate lui-même le suggérait autrefois, il parlait de modération médicamenteuse et d’abstinence alimentaire.

« de pratiquer l’art de l’abstinence, l’art du jeûne. »

Le jeûne est une technique thérapeutique prise en charge dans les pays soviétiques, et la célèbre clinique et méthode Buchinger en Allemagne.

Les methodes de jeûne?

Il existe en effet plusieurs techniques de jeûne, certaines sont plus simples que d’autres;

Le jeûne intermittent (ou fasting) reste une technique courte et très simple qui consiste à ne pas manger durant un laps de temps.

il y a plusieurs possibilités:

  • soit 12h de jeûne et 12h où l’on peut manger
  • soit 16h de jeûne et 8h où durant cette fenêtre deux repas sont possibles
  • soit une journée par semainesoit tous les jours, soit seulement le weekend ou ponctuellement

Le jeûne intermittent offre pas mal de flexibilité dans la faisabilité.

Cependant, le choix alimentaire ainsi que les habitudes de vie sains doivent être en mesure d’accompagner ce jeûne.

Le jeûne long peut aller d’une semaine à 30 jours (40 jours d’un point de vue culturel).

Sachez que pour pratiquer le jeûne long il est préférable qu’il soit au printemps pour que le corps puisse mieux y répondre.

Enfin, quand il est long et qu’il dépasse le délai de vos habitudes de jeûne mieux vaut être aidé par des spécialistes, les naturopathes sont une bonne alternative.

Quels sont les bienfaits du jeûne?

Un jeûne court permettrait

  • d’éliminer les toxines du corps
  • une auto-régénération naturelle du corps.
  • d’offrir une belle pause à ce corps pour qu’il puisse mieux répondre à ses maux
  • de ressentir moins de stress, un bien-être général physique et mental
  • d’observer significativement une plus belle peau
  • d’avoir une réponse digestive favorable; un foie qui se prend enfin des vacances, des intestins qui se rééquilibrent
  • d’avoir moins de crises articulaires
  • de vous offrir une détox bien plus efficace que celle que je vous soumets au printemps , en automne et après les fêtes!
  • une perte de poids durable

Bref, contrairement à ce que l’on a beaucoup pu entendre, rater un ou deux repas n’est pas néfaste bien au contraire.

Un jeûne un peu plus long d’une semaine à plus aurait un impact positif plus important, mais pour celui-ci , un encadrement médicalisé ou un suivi pointu est plus que recommandé!

Il permettrait:

  • Un regain d’énergie
  • Une amélioration de l’humeur due à la sécrétion de la sérotonine
  • Une meilleure réceptivité à l’insuline
  • Un taux glycémique qui diminue
  • Un psychisme qui va nettement mieux
  • Une stimulation du cerveau
  • Une Hypertension artérielle qui se régule et s’équilibre
  • Une diminution du stress oxydatif
  • Une excellente réponse face à des traitements lourds tels que la chimiothérapie
  • Une meilleure protection des effets secondaires des traitements chimio
  • une perte de poids durable

Quels sont les méfaits du jeûne?

J’y vais un peu fort lorsque j’emploie ce terme mais pratiquer le jeûne au départ n’est pas sans effet!

Avant de ressentir ce regain d’énergie qui existe vraiment, on passe par une baisse brutale d’énergie qui se ressent aussi en cure détox.

C’est le corps qui réagit et commence à s’auto-stimuler dans un premier temps, les 24 premières heures exactement, en puisant dans les réserves de sucres.

Les toxines commencent à se détacher et à circuler (d’où l’importance de BEAUCOUP s’hydrater pour mieux éliminer).

L’hypoglycémie et la crise d’acidose s’installent les 2-3 premiers jours.

Les conséquences en sont la fatigue, la migraine, le vertige parfois et une petite tension artérielle.

Les jours suivants les lipides sont utilisées afin de protéger les réserves protéiques, cette phase est plus ou moins longue selon la réserve adipeuse.

Dès que la cétogénèse s’installe, les corps cétoniques se créent et la sensation de faim est perdue.

Lorsque les protéines sont utilisées, il est alors temps de se réalimenter.

Encore une fois, d’où l’importance de préparer son corps et son mental en amont et d’être suivi pendant et après la fin de la cure!

Pour remédier à ces phases parfois inconfortables, on peut accompagner ces journées:

  • de jus de citron dilué
  • jus de fruit pressé
  • bouillon de légumes

bien entendu des tisanes et de l’eau!

Attention!

Il y a cependant des conditions , des étapes et des règles à respecter pour que ce jeûne puisse être d’une part bénéfique et non dangereux pour la santé!

Quelles sont les contre-indications de pratiquer un jeûne?

Tout d’abord, sachez qu’il existe des contre indications pour les personnes concernées:

  • D’insuffisance rénale
  • De diabète de Type 1 DT1, les insulinodépendants
  • D’hyperthyroïdie
  • De traitements médicamenteux
  • De grossesse et d’allaitement
  • Les personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie…)
  • Les personnes âgées, adolescents

Pour ces cas là les jeûnes longs ne sont pas du tout conseillés.

Cette partie était une étape moins sympa pour les personnes motivées par cette démarche mais les freins qui vous y opposer ne doivent pas être pris à la légère.

En revanche, le jeûne intermittent reste une bonne et douce approche, à condition également de rester encadré.

Quelles sont les règles à respecter pour pratique un jeûne?

Pour que cette cure de jeûne puisse se dérouler en toute sérénité, celui qui décide jeûner doit le faire pour LUI avant tout.

Il choisit ses raisons et pour que cela puisse fonctionner, son engagement doit pas être motivé et surtout serein!

Si tout devient épreuve et difficile, ça risque d’être inefficace, frustrant et dysfonctionnel!

Tout comme une cure Détox d’ailleurs!

Avant d’attaquer une cure de jeûne, une préparation mentale doit se faire

*cette volonté de jeûner doit venir seulement de nous-même

*accepter d’être à jeûn

*vivre sereinement les jours à venir

*préparer d’ors et dejà son corps à manger moins, mieux, sans … (la descente alimentaire) pour alléger l’organisme (c’est une cure détox sans préparation de repas!)

Pendant la cure de jeûne:

*Faire de l’exercice physique est plus que conseillé mais non intense

*Beaucoup s’hydrater

Après le jeûne:

*Se réalimenter très progressivement et en petite quantité (la remontée alimentaire)

*Choisir des aliments non agressifs dès la réintroduction alimentaire (sans sauce, non industriels, non frits, pas sucrés etc…)

C’est donc une pratique intéressante sur laquelle à ce jour je ne me limite qu’au fasting du petit déjeuner et celui d’une journée par semaine mais à terme pouvoir me laisser driver sur une semaine complète de jeûne serait un projet futur.

Sachez que je me suis régalée à faire mes recherches concernant cet article et surtout merci ARTE qui m’a grandement inspirée!

Merci de m’avoir lue.

Julie noyez.

Coach en sport , en nutriiton et bien-être, à Monteux.

Avignon & alentours du Vaucluse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

58 − = 54