Comment sommes nous constitués?

Voici un petit article qui mérite de « re »souligner nos inégalités physiques.

Il est essentiel de comprendre comment fonctionne son corps afin d’adopter des réponses appropriées à ses réels besoins.

Dès lors notre constitution, notre développement se crée à partir de 3 couches, une externe (ectoderme), moyenne (mésoderme), profonde (endoderme).

Chacune d’elle est responsable des systèmes de notre organisme. Je ne me plongerai pas dans un grand exposé mais voici quelques petites précisions ;

  • l’ectoderme forme l’épiderme, les organes sensoriels ainsi que le système nerveux.
  • le mésoderme forme l’appareil musculosquelettique , les organes génitaux , urinaires et le système cardio vasculaire.
  • l’endoderme forme les tissus , les muqueuses des glandes, de l’intestin, des voies respiratoires ainsi que la formation du foie, du pancréas et du tube digestif.

De ces caractéristiques se distinguent 3 types de profil morphologique.

Sachez que nous ne pouvons nous caser dans un morphotype précis.

Chaque individu possède ces trois types avec une prédominance de l’un d’entre eux.

Nous sommes tous nés avec un certain code génétique précis et certains ont plus de difficultés à atteindre leurs objectifs …

Nous connaissons tous une personne qui mange démesurément et qui ne prendra pas 1 gramme et une autre qui doit sans cesse surveiller son alimentation et « faire attention » au risque de prendre 3 kilos sur un seul repas (j’exagère).

Mais tout ne se limite pas à cette excuse! Nous allons voir ensemble que l’on est aussi responsable de la manière dont on transforme son physique. En attendant voici une explication claire de ces morphotypes.

Morphotype

Type ectomorphe

De forme longiligne et assez étroite.

Avec une musculature fine et visible.

Leur métabolisme est hyper stimulé de part leur thyroïde.

Leur organisme nécessite de manger beaucoup et équilibré pour contrebalancer cette sur dépense énergétique.

Ils récupèrent très vite et de ce fait peuvent se permettre des entraînements plus réguliers et répétés.

En revanche, le manque de tonicité est souvent rencontré dans ce type ectomorphe. Par conséquent, on observe chez ces individus des maux vertébraux tels que la cyphose (courbure convexe et voutée de la colonne vertébrale) , l’hyperlordose (extra cambrure de la colonne vertébrale) , la scoliose (déviation de la colonne vertébrale) qui sont dus à une faiblesse des muscles érecteurs du rachis et de la sangle abdominale.

Point conseil diet & sport

Ces personnes ont besoin d’augmenter leur apport énergétique mais de manière très équilibrée. Une source de glucides complexes et de protéines intéressante , variée et bien choisie!

Le Pilates est une discipline qui convient extrêmement bien à ces types de profil afin de travailler en profondeur ces muscles posturaux et à terme de rectifier ces défauts de posture.

Comme précisé plus haut les entraînements doivent être fréquents, répétés au vue de leur récupération hyper active, il faut en profiter.

Les exercices doivent être de longues répétitions et suffisamment intenses. Le must serait de travailler beaucoup et longtemps en polyarticulaire (en full body) c’est à dire tout travailler!

Des squats, des dips, du gainage, des pompes…

Vous l’aurez compris, travailler votre force, votre posture et soyez vigilant sur la diete!

Type mésomorphe

En général musclé avec un squelette puissant.

Ils ont une ceinture scapulaire épaisse, large, des épaules musclées qui caractérisent précisément ce type mésomorphe faisant contraste avec leur touille de taille.

Il est naturel de remarquer plus de mésomorphes chez les hommes. L’effet de la testostérone créant de base cette sélection naturelle.

Toutefois, certaines femmes ont une activité glandulaire plus élevée que d’autres et en secrètent également (en moindre quantité que les hommes bien évidemment).

Ces types mésomorphes ont une belle Force musculaire mais ont une faiblesse sur le cardio, l’endurance.

Point conseil diet & sport

Une alimentation équilibrée, variée et surveillée est conseillée pour maintenir une stabilité. Attention aux excès d’aliments gras et sucrés pour ne pas les installer sur la sangle abdominale…

Sur le plan physique les exercices polyarticulaires restent toujours aussi intéressants. Le full body comporte de nombreux avantages notamment celui de pouvoir travailler dans sa globalité les groupes musculaires au sein d’une seule et même séance.

Une voire deux grosses séances de cardio training est fortement recommandée afin de solliciter Force et Cardio.

Néanmoins, les mésomorphes ont aussi besoin de travailler leurs muscles en isolé. Leur métabolisme leur permettant de travailler avec une de la fréquence, de la charge lourde ainsi qu’un entraînement assez long.

Type endomorphe

Il est tout en rondeur.

Son relief musculaire et osseux n’est pas apparent.

Les femmes sont plus touchées que les hommes, les hormones femelles y étant pour quelquechose…

A l’inverse des ectomorphes, les endomorphes ont une thyroïde peu active et un métabolisme plutôt lent. De ce fait leur besoin énergétique est moins important.

Ils ont tout de même une forte tonicité au niveau du rachis.

Leur faiblesse se situe souvent au niveau des genoux, de part un développement osseux un peu biaisé par le volume durant leur croissance.

Point conseil diet & sport

Leur alimentation ne nécessite pas d’être élevée.

Afin de perdre de la masse grasse leur régime alimentaire doit être un peu plus strict et surveillé.

Attention cependant à ne pas tomber dans le régime alimentaire ultra sévère qui mène droit vers des carences, la frustration et une prise de poids supplémentaire par la suite!

Ces régimes , ces substituts de repas n’ont jamais fait preuve d’efficacité, bienfaisance à long terme.

Mais il faut apprendre à limiter ses apports et à en sélectionner des meilleurs (moins de glucides et lipides) afin de ne pas se laisser emporter par la prise de poids.

Sur le plan sportif, les entraînements doivent être très réguliers et plus fréquents, 4 à 5 fois par semaine. Mais pas de surentraînement non plus!

Ceci étant le volume de la séance doit être important mais il peut aussi se jouer sur l’intensité au dépens du temps! Faire un circuit training sans pause de manière explosive est très intéressant donc pour le gain de temps , la dépense énergétique et la perte de masse graisseuse!

Vous l’aurez compris, de la régularité, de l’intensité et une diète irréprochable et vous répondrez comme ils se doit à votre corps qui vous parle .

Pour conclure,

nous ne sommes pas égaux face à nos métabolismes. L’alimentation et l’effort physique n’ont pas le même impact selon l’individu.

Notre génétique y apporte une énorme composante ( des parents en surpoids font une transmission transgénérationnelle via la grossesse et l’éducation) mais les facteurs environnementaux y sont aussi pour BEAUCOUP!

L’environnement familial ainsi que le mode de vie qu’on lui installe ne dépend que de nous mêmes.

Apprenons ainsi à mieux nous connaître pour mieux gérer notre niveau de stress, notre qualité de sommeil, notre alimentation, nos habitudes de déplacement etc… Tous ces éléments qui sont responsables de ce que nous sommes parce que nous les laissons nous influencer.

A vous de mieux vous étudier et d’élaborer un plan d’entraînement sain et approprié à vos besoins, un régime alimentaire équilibré en harmonie avec vos habitudes de vie, de trouver les meilleures solutions pour apaiser votre quotidien, des exercices vous menant à un sommeil plus réparateur etc…

Et je terminerai sur un point important, soyez juste et bienveillant avec vous-même, n’essayez pas de transformer votre physique en un corps qui n’a jamais été le votre. Acceptez qu’avec l’âge le corps change, on peut le remettre en forme mais pas le forcer à retrouver le jean de vos 20 ans.

Apportez toutes ces nouvelles clés à vos projets et vous verrez des changements doux opéreront!

Merci de m’avoir lue.

Julie Noyez

Coach sport , nutrition, bien-être

Avignon , Monteux , Vaucluse et alentours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

37 − 31 =